La tulipomania, une crise financière et sociale

Christian Chavagneux
Alternatives Economiques n° 377 - mars 2018

Dans la Hollande du XVIIe siècle, le marché des tulipes a donné lieu à la première grosse bulle spéculative de l'histoire. Récit.

Wouter Winkel n'a pas eu de chance dans la vie.
Jeune aubergiste dans la ville d'Alkmaar, au nord de la Hollande, il perd sa femme et doit élever seul ses sept enfants.
La maladie l'emporte quelques années plus tard alors qu'il n'a pas 40 ans.
L'orphelinat local voit donc arriver les enfants Winkel en cet été 1636.
Il a le droit à 10 % de l'héritage pour payer leur éducation.
Or, il se trouve que Wouter a eu la bonne idée plusieurs années auparavant de planter des fleurs dans le jardin derrière l'auberge : 70 oignons de tulipes, dont certains de variétés plutôt rares.
Le 5 février 1637, les bulbes sont mis aux enchères.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La tulipomania, une crise financière et sociale ( n°377 )