Le déficit commercial sur une pente glissante

Aude Martin
Alternatives Economiques n° 377 - mars 2018

Malgré une reprise des échanges mondiaux et plusieurs années de politiques favorables à la compétitivité des entreprises, le déficit commercial français se creuse.

Après avoir atteint en 2015 son niveau le plus faible depuis la crise, le déficit commercial français se creuse de nouveau pour atteindre 62,3 milliards d'euros en 2017 (contre 48,3 en 2016), selon les Douanes.
Dopées par la reprise des échanges mondiaux, les exportations françaises progressent pourtant (+ 4,5 %).
Mais pas autant que les importations (+ 6,8 %), dont le coût s'est renchéri avec la remontée des prix du pétrole.
Fait notable, l'agriculture - secteur traditionnellement excédentaire - est passée dans le rouge (- 0,6 milliard d'euros) à cause des mauvaises récoltes de l'été 2016.
Au-delà de ces évolutions conjoncturelles, ce creusement révèle surtout une perte de vitesse de l'industrie française.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Le déficit commercial sur une pente glissante ( n°377 )