Le procès de l'hypermondialisation

Christian Chavagneux
Alternatives Economiques n° 380 - juin 2018

La mondialisation est de plus en plus contestée par les populations, mais aussi par les économistes. Une autre voie se dessine.

Une autre mondialisation est en cours.
De plus en plus contestée par les populations, elle l'est également, c'est nouveau, par les économistes.
Surtout, pour les acteurs économiques eux-mêmes, entrepreneurs et banquiers, elle ne représente plus la panacée.
Tout pointe vers une mondialisation plus sobre.
Dans un récent sondage d'OpinionWay pour le Printemps de l'économie 2018, 60 % des Français expriment une mauvaise opinion de la mondialisation.
Et 58 % des "CSP+", les plus diplômés, partagent cet avis, de même que la moitié des moins de 35 ans.
Les Français ne représentent d'ailleurs pas un cas à part.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Le procès de l'hypermondialisation ( n°380 )