Les dictionnaires


Il y a dictionnaire et dictionnaire. Certains (les deux premiers de la liste ci-dessous) se bornent à définir de façon précise les termes techniques utilisés dans le langage économique (au sens large, y compris le domaine financier ou celui de la gestion). Ils comprennent donc beaucoup de termes et proposent des définitions courtes et précises, accompagnées de peu d’exemple : ce sont les outils de travail de tous les jours. D’autres utilisent ne retiennent qu’un nombre limité d’entrées, mais proposent, pour chacune, une synthèse explicative, avec un système de renvois, qui en font des outils d’analyse.

­ Dictionnaire d’économie et de sciences sociales, Claude-Danièle Echaudemaison (dir.) (*)

Lexique de sciences économiques et sociales, Jean-Paul Piriou et Denis Clerc (*)

Le moins cher, et sans doute le plus pratique : on y trouve les définitions précises et sans fioriture de la plupart des termes économiques d’usage courant. Peut être complété, pour des exemples et des développements, par le dictionnaire inclus dans le cédérom d’Alternatives économiques, dont cette édition s’inspire pour une part.

Dictionnaire de l’économie, Pierre Bezbakh et Sophie Gherardi (dir.) (*)

Dictionnaire d’analyse économique, Bernard Guerrien (***)

Dictionnaire de l’autre économie, Jean-Louis Laville et Antonio David Cattani (dir.) (*)

Dictionnaire de la mondialisation, Cynthia Ghorra-Gobin (dir.), éd. Armand Colin, 2006 (**)

La mondialisation en 150 articles de deux à quatre pages. On y traite évidemment d’économie, de finance ou de développement, mais aussi d’éducation, de santé, de migrations, … Bref, toutes les facettes de la mondialisation et de ses effets économiques, sociaux, démographiques et culturels.


Articles/Les dictionnaires ( n°025 )