Les entreprises françaises sont trop endettées

Christian Chavagneux
Alternatives Economiques n° 376 - février 2018

Le Haut conseil de stabilité financière s'inquiète de la montée de l'endettement des grands groupes nationaux.

La dette publique de la France suscite régulièrement le débat, mais pas celle de ses entreprises.
A tort, selon le Haut conseil de stabilité financière (HCSF), l'organisme chargé de surveiller le système financier national afin d'éviter les prochaines crises.
Dans un récent rapport [1], il s'inquiète de la montée de l'endettement des entreprises.
Certes, c'est en partie le signe d'une reprise de l'investissement et d'une reconstitution de trésorerie, plutôt de bon augure.
Mais d'autres évolutions, plus dangereuses, sont également à l'oeuvre.
Tour d'horizon d'une dette qui ne fait pas assez parler d'elle.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Les entreprises françaises sont trop endettées ( n°376 )