Les Européens, gros clients des paradis fiscaux

Christian Chavagneux
Alternatives Economiques n° 373 - novembre 2017

Les plus nantis du Vieux Continent y dissimuleraient l'équivalent de 15 % du PIB de la zone. Une menace pour notre modèle social et démocratique.

Les Européens s'avèrent de gros utilisateurs des paradis fiscaux.
Telle est l'une des conclusions auxquelles aboutissent le chercheur français Gabriel Zucman et deux de ses collègues, dans un nouveau travail d'estimation de l'utilisation de ces territoires par les particuliers [1].
Les montants détenus par les riches particuliers dans les paradis fiscaux représentent l'équivalent de 8 % de leur richesse, soit environ 10 % du produit intérieur brut (PIB) mondial.
Gabriel Zucman avait déjà fourni ce résultat en 2013, mais il va plus loin en montrant que cette moyenne cache d'importantes disparités entre les pays.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Les Européens, gros clients des paradis fiscaux ( n°373 )