Les classiques de l'économie (3) : les lois de la microéconomie

Consommateur, concurrence, prix, marché… Véritable tour d'horizon des grandes notions de la microéconomie, cette série d’articles a été réalisée par Bernard Guerrien, maître de conférence à l’université Paris I.




Marché et marchandage

Les échanges entre les personnes s'effectuent en fonction des prix. Des prix dont la formation n'a pas encore été explicitée de façon satisfaisante.

La concurrence parfaite : une drôle de concurrence !

Les notions de prix donnés et de comportement preneur de prix sont les deux hypothèses de base de la concurrence parfaite. Un modèle qui ne résiste pas à la réalité.

L'entreprise, une boîte noire

En assimilant l'entreprise à un individu, le microéconomiste la vide de sa substance. Cette conception, bien que contestée, continue à hanter les manuels.

Le problème du profit

La notion de profit gêne les microéconomistes, prisonniers d'une impasse théorique qui les amène à formuler des raisonnements farfelus.

L'équilibre, un état instable

Etroitement associée à la compatibilité des choix individuels, l'idée d'équilibre en microéconomie se heurte aux croyances des agents.

A propos de la loi de l'offre et de la demande

Derrière l'expression de "loi de l'offre et de la demande" se cache une réalité très différente de ce que l'on a l'habitude d'entendre. Retour aux sources.

Temps et incertitude

La dimension temporelle joue un rôle important pour les ménages et les entreprises, que ce soit en termes d'épargne ou d'investissement.

Le salut est-il en dehors de la concurrence parfaite ?

La concurrence parfaite de la microéconomie n'a bien souvent rien à voir avec ce que l'on peut observer autour de soi.

Les approches du marché

Du principe de l'autonomie marchande de l'école classique au rôle central des dispositifs collectifs de la nouvelle microéconomie, en passant par les travaux de Walras et d'Hayek, tour d'horizon des différentes théories du marché.



Sommaires des parutions//Les classiques de l'économie (3) : les lois de la microéconomie n°056