Les mutuelles vont-elles perdre leur âme ?

Mathias Thépot
Alternatives Economiques n° 370 - juillet 2017

Les mutuelles doivent faire face à la fois à la concurrence exacerbée des assureurs privés et au renforcement des règles prudentielles. Au risque de mettre à mal leurs valeurs mutualistes.

Les mutuelles sont-elles amenées à disparaître ?
La question peut sembler incongrue, tant ces organisations, fers de lance de l'économie sociale et solidaire, occupent une place importante à la fois sur le marché des complémentaires santé et sur celui de l'assurance de biens.
Et pourtant, elles sont aujourd'hui bousculées par les assureurs et les bancassureurs (*) , attirés par des marchés rentables.
Cette évolution menace la survie, non pas tant des mutuelles elles-mêmes, que du modèle mutualiste.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Les mutuelles vont-elles perdre leur âme ? ( n°370 )