Les nouveaux murs de Jérusalem

Aluf Benn
Alternatives Internationales n° 044 - septembre 2009

En 1967, Israël a annexé la partie est de Jérusalem et y a bâti des nouveaux quartiers pour s'assurer que la majorité de la population de la Ville sainte soit désormais juive. Une configuration qui entravera tout partage avec un futur Etat palestinien.

Pour Israël, la conquête de Jérusalem-Est a été la récompense suprême de sa victoire lors de la guerre des Six Jours, en 1967.
Pour la première fois depuis son indépendance en 1948, Israël contrôlait les lieux les plus saints du judaïsme: le mont du Temple, le mur des Lamentations, le mont des Oliviers et leurs alentours.
Garantir ce contrôle est devenu une priorité.
Le gouvernement travailliste de l'époque était déterminé à agir vite, avant que les pressions étrangères ne se fassent trop fortes.
Trois semaines après la conquête de la vieille ville, le Parlement décidait que la loi et l'administration israéliennes s'appliqueraient désormais à l'ensemble de Jérusalem.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Les nouveaux murs de Jérusalem ( n°044 )