Linky : pourquoi tant de haine ?

Antoine de Ravignan
Alternatives Economiques n° 380 - juin 2018

Santé, vie privée, porte-monnaie… Entre pétitions, manifs et référés, le compteur communicant d'Enedis est plus que jamais sur la sellette.

La barre des 12 millions devrait être franchie au début de l'été.
Au rythme de près de 30 000 poses par jour, Enedis, filiale à 100 % d'EDF qui gère pour le compte des collectivités 95 % du réseau français de distribution d'électricité, tient ses objectifs : avoir installé Linky chez 35 millions d'abonnés en 2021.
En 2024, le nouveau compteur communicant devrait avoir remplacé les 39 millions d'appareils du territoire.
Loin d'avoir dissipé les inquiétudes, cette phase de déploiement à grande échelle donne lieu sur le terrain à des mécontentements, des plaintes, voire des altercations, que s'empressent de relayer les médias locaux.
Pas une semaine sans que Linky ne fasse couler de l'encre, d'autant que l'actualité est depuis le début de l'année plutôt chaude.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Linky : pourquoi tant de haine ? ( n°380 )