Logement : péril en la demeure

Aude Martin
Alternatives Economiques n° 375 - janvier 2018

Après avoir flambé, le marché de l'immobilier se stabilise à un niveau élevé.
Malgré cette relative accalmie, les ménages les plus modestes rencontrent toujours autant de difficultés pour se loger.
Et pour cause : les dépenses de logement absorbent plus du quart du budget des ménages.
Dans ce contexte, les premières annonces du gouvernement - un projet de loi doit être présenté d'ici à mars 2018 - laissent planer des inquiétudes sur l'orientation de la politique du logement.
A commencer par la baisse des aides personnalisées au logement (APL), qui "désolvabilise à très court terme les ménages pour lesquels la dépense en logement est déjà trop importante", souligne Pierre Madec, économiste à l'OFCE.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Logement : péril en la demeure ( n°375 )