Mustafa Kemal, petit père des Turcs

Sandrine Tolotti, Gérard Vindt
Alternatives Internationales n° 016 - septembre 2004

Atatürk est connu pour avoir inventé la Turquie moderne sur les ruines de l'Empire ottoman. On sait moins que la République qu'il instaure en 1923 est une dictature à peine éclairée. Portrait d'un nationaliste féru d'Occident.

Asa naissance, en 1881 à Salonique, son père lui offrit une épée, que l'on plaça au-dessus de son berceau.
Treize ans plus tard, après le décès de son père, Mustafa saura rappeler l'épisode à sa mère pour justifier sa décision d'intégrer l'école militaire ottomane.
Bientôt, l'un de ses professeurs surnommera ce jeune garçon doué Kemal, "le parfait".
Mais il ne sera question d'Atatürk (père des Turcs) que quarante ans plus tard, quand l'enfant orgueilleux sera devenu "l'inventeur de la Turquie moderne".
Pour l'heure, ce jeune Ottoman, qui a vingt ans au seuil du xxe siècle, n'est que le spectateur révolté du déclin de l'Empire.
Une figure emblématique de cette génération moderne et européanisée née des Tanzimat, les réformes menées par le sultan entre 1839 et 1878.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Mustafa Kemal, petit père des Turcs ( n°016 )