Nouvelle route de la soie : la Chine aux commandes

Yann Mens
Alternatives Economiques n° 376 - février 2018

Pékin veut développer de nouvelles routes commerciales, présentées comme des partenariats gagnants-gagnants. Ce qui reste à démontrer.

Evidemment, c'est plus rapide que le chameau d'antan.
Et surtout plus efficace pour traverser la Manche.
Le 18 janvier 2017, pour la première fois dans l'histoire, un long train de marchandises en provenance directe de Chine entrait dans une gare de Londres, après avoir parcouru 12 000 kilomètres et traversé neuf pays en dix-huit jours.
Le convoi, qui était parti de la ville de Yiwu, dans la province orientale du Zhejiang, transportait des vêtements, des chaussures et de la maroquinerie.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Nouvelle route de la soie : la Chine aux commandes ( n°376 )