Pourquoi l'économie européenne marche mal

Guillaume Duval
Alternatives Economiques n° 256 - mars 2007

Cinquante ans après le traité de Rome, l'économie européenne est très intégrée, mais pas la politique.
D'où la crise actuelle.
Le 25 mars 1957, l'Allemagne, la Belgique, la France, l'Italie, le Luxembourg et les Pays Bas signaient à Rome le traité instituant le marché commun.
Cinquante ans plus tard, vingt et un autres Etats les ont rejoints, mais la construction européenne connaît une crise profonde.
Chômage, faible croissance, délocalisations, les Européens ne voient pas l'avenir en rose.
Les "Non" français et néerlandais, deux pays fondateurs de l'Union, au projet de traité constitutionnel européen sont les symptômes les plus notables de cette crise.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Pourquoi l'économie européenne marche mal ( n°256 )