Quelle politique monétaire d'après-crise ?

Christian Chavagneux
Alternatives Economiques n° 379 - mai 2018

L'embellie économique incite les banques centrales à remonter leur taux. Au risque de freiner la croissance si elles vont trop loin.

Avec la reprise économique en cours, les politiques monétaires suivies pour répondre à la crise n'ont plus lieu d'être.
Fini les taux d'intérêt proches de zéro et les achats de titres de dettes publiques et privées pour maintenir des taux d'intérêt de long terme bas.
Les politiques monétaires reviennent à la normale.
Mais où se situe la normalité [1] ?
Jusqu'où les banques centrales vont-elles remonter leurs taux ?
Elles visent à les mettre à un niveau qui ne cherche ni à encourager ni à freiner la croissance et à maintenir une inflation autour de 2 %.
Ce niveau dépend du rythme auquel l'économie peut croître en vitesse de croisière.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Quelle politique monétaire d'après-crise ? ( n°379 )