Robert Lucas et le rejet des politiques économiques

Gilles Dostaler
Alternatives Economiques Poche n° 057 - octobre 2012

Fer de lance de la nouvelle macroéconomie classique fondée sur l'hypothèse de l'équilibre des marchés et des anticipations rationnelles, Robert Lucas a mené une critique radicale de l'efficacité des politiques économiques.

La fin des années 60 voit apparaître dans la plupart des économies des problèmes que les politiques keynésiennes semblent incapables de juguler.
En particulier, alors que les taux d'inflation et de chômage évoluaient jusque-là en sens contraire, on assiste à une hausse simultanée de ces deux taux.
A défaut de l'expliquer, on désigne ce phénomène par le néologisme "stagflation".
Parallèlement, sur le plan des idées, le consensus keynésien de l'après-guerre commence à s'effriter.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Robert Lucas et le rejet des politiques économiques ( n°057 )