Sécession au Crédit mutuel

Justin Delépine
Alternatives Economiques n° 377 - mars 2018

Le conflit latent depuis des années a éclaté en crise ouverte.
Les fédérations de Bretagne, du Sud-Ouest et du Massif central, regroupées sous le nom Crédit mutuel Arkéa, ont enclenché officiellement en janvier le processus pour quitter le giron du groupe Crédit mutuel.
Leurs caisses locales et leurs administrateurs devraient être amenés à voter pour ou contre ce "Mutxit", dans les mois qui viennent.
Le groupe Arkéa, dont le siège est à Brest, ne veut plus être affilié à la Confédération nationale du Crédit mutuel, dominée par le Crédit mutuel-CM11, basé à Strasbourg et regroupant 11 des 18 fédérations régionales ainsi que le CIC.
Il lui reproche une trop forte centralisation et veut retrouver une autonomie financière opérationnelle.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Sécession au Crédit mutuel ( n°377 )