Taux courts taux longs sous haute surveillance

Denis CLERC
Alternatives Economiques n° 121 - novembre 1994

Les taux à court terme dépendant de la Banque centrale et donc de sa politique monétaire. En revanche, les taux à long terme dépendent des exigences des épargnants, lesquels entendent se prémunir contre le moindre risque, réel ou supposé.

Théoriquement, taux court terme et taux long terme n'ont rien à voir.
Les premiers dépendent de la politique monétaire de la Banque centrale, puisqu'il s'agit du prix qu'elle demande pour financer les banques commerciales: si celles-ci ont besoin de billets pour faire face aux retraits d'argent de leur clientèle, il leur faut bien en passer par où l'exige la Banque centrale.
Cette dernière fixe donc ses taux de façon souveraine, en fonction de considérations internes (la crainte qu'un excès de crédit n'engendre de l'inflation, par exemple) ou externes (un taux court terme - " monétaire " - trop faible peut provoquer un exode des capitaux à la recherche de placements court terme plus avantageux, d'où une baisse du taux de change de la monnaie nationale).

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Taux courts taux longs sous haute surveillance ( n°121 )