Travail : du plein-emploi au chômage de masse

Guillaume Duval
Alternatives Economiques n° 378 - avril 2018

La différence la plus spectaculaire entre 1968 et aujourd'hui sur le marché du travail concerne la place que les femmes y occupent : il y a cinquante ans, quasiment deux fois moins de femmes que d'hommes occupaient un emploi ; aujourd'hui, ce ratio dépasse les 90 %.
Une quasi-parité, bien qu'on soit encore très loin de l'égalité femmes-hommes dans la sphère professionnelle en matière de rémunération ou de responsabilités.
La quasi-totalité des emplois supplémentaires créés depuis a été occupée par des personnes de sexe féminin : on ne compte aujourd'hui qu'un million d'hommes de plus en emploi qu'en 1968, contre presque 6 millions de femmes supplémentaires.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Travail : du plein-emploi au chômage de masse ( n°378 )