Travailleurs détachés : le pari d'Emmanuel Macron

Guillaume Duval
Alternatives Economiques n° 372 - octobre 2017

Le président français n'a pas le droit à l'échec sur le premier dossier européen auquel il a voulu s'attaquer.

Emmanuel Macron a de grandes ambitions en Europe, mais avant de s'attaquer aux gros chantiers, il a choisi celui des travailleurs détachés (*) .
Avec ce sujet emblématique des dérèglements sociaux en Europe, il veut démontrer qu'il est capable de changer la donne sur le Vieux Continent.
Cette affaire délicate devrait se conclure en octobre.
Explications.
La Commission européenne estimait à deux millions le nombre de travailleurs détachés dans l'Union européenne en 2015.
459 000 venaient certes de Pologne, mais ce pays est suivi par l'Allemagne (235 000) et la France (138 000).
En termes de pays d'accueil, les travailleurs détachés se rendent sans surprise d'abord en Allemagne puis en France.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Travailleurs détachés : le pari d'Emmanuel Macron ( n°372 )