Un football toujours plus riche et inégalitaire

Vincent Grimault
Alternatives Economiques n° 380 - juin 2018

Un ballon toujours plus gros et qui finit de plus en plus souvent dans le même but.
Voilà comment résumer le nouveau visage du football mondial, alors que se tient du 14 juin au 15 juillet, en Russie, la Coupe du monde de football.
Le premier élément est évidemment l'extraordinaire développement économique du ballon rond partout sur la planète, mais surtout en Europe.
Les recettes des clubs européens ont ainsi été multipliées par presque sept en vingt ans, alors que le football est déjà un très vieux marché.
L'explication ?
Ce développement s'est cependant fait sur une base très inégalitaire.
Les droits de diffusion TV - poule aux oeufs d'or du foot moderne - creusent les écarts entre clubs, car leur répartition, relativement inéquitable, a un effet de levier sur les autres recettes.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Un football toujours plus riche et inégalitaire ( n°380 )