Une économie des communs en plein essor

Entretien avec Michel Bauwens*, fondateur de la P2P Foundation
Propos recueillis par Naïri Nahapétian
Alternatives Economiques n° 370 - juillet 2017

Pour Michel Bauwens, l'économie des communs génère des économies d'échelle qui favorisent son développement.

Comment définissez-vous l'économie collaborative ?
Je parle plutôt d'économie des communs, afin de mieux faire la différence entre des projets centrés sur le profit, comme Uber et Airbnb, et des projets véritablement collaboratifs de partage.
La mobilisation des ressources existantes (voiture, logement, permis de conduire) chez Uber et Airbnb passe ainsi par une mise en concurrence des individus.
De plus, chez Uber, les véhicules transportant juste un conducteur ou un passager tournent en continu, alors que dans une véritable économie des communs, une voiture partagée peut remplacer jusqu'à douze automobiles !
Avec l'économie des communs, nous sommes dans des modèles qui intègrent leurs externalités négatives pour les neutraliser.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Une économie des communs en plein essor ( n°370 )