Zone euro : pourquoi la reprise ne suffira pas


Alternatives Economiques n° 376 - février 2018

L'économie de la zone euro se porte beaucoup mieux. Mais les cicatrices laissées par la crise sont profondes et les divergences au sein de la zone s'accroissent.

  • Zone euro : pourquoi la reprise ne suffira pas

    L'économie de la zone euro reprend des couleurs. Selon la Commission européenne, elle devrait enregistrer une croissance de son produit intérieur brut (PIB) de 2,2 % en 2017 et de 2,1 % en 2018. Il faut remonter à 2006-2007 pour trouver une croissance supérieure à 2 % deux années de suite. Même la Grèce profite un peu de ce regain d'activité. Du coup, le chômage est descendu sous la barre des 9 % dans la zone depuis septembre dernier, ce qui n'était plus arrivé depuis 2008. Est-ce à dire que la zone euro est - enfin - tirée d'affaire ? Pas encore. Explications.

  • L'Italie, maillon faible de l'Europe

    Des élections législatives se tiendront le 4 mars prochain en Italie et il semble probable que la majorité actuelle de centre gauche les perdra. Il faut dire que le pays traverse, depuis plus de vingt ans maintenant, une grave crise économique et sociale. Contrairement à la Grèce ou à l'Espagne, l'Italie n'avait pas tiré profit de la phase d'expansion qui avait précédé, au début des années 2000, la crise de la zone euro. La structure industrielle du pays, dominée par des PME, n'avait pas résisté à l'irruption de la Chine dans la mondialisation. ...


Alternatives Economiques n° 376 - février 2018
Articles/Zone euro : pourquoi la reprise ne suffira pas ( n°376 )